Event Mar 21

Abstract Sep 30

L???animal, l???humain et le v??g??tal dans le texte postcolonial francophone (NeMLA 2013)

Event: 03/21/2013 - 03/24/2013
Abstract: 09/30/2012
Categories: French, Interdisciplinary, Environmental Studies, World Literatures, Postcolonial
Location: Boston, MA
Organization: NeMLA

L’écologie, l’écopsychologie ou encore l’écophilosophie sont autant de disciplines qui se penchent sur l’écosystème et le rapport que l’Homme entretient avec l’environnement dans lequel il évolue. Une place de plus en plus importante est accordée aux études culturelles et littéraires de l’environnement, particulièrement aux Etats-Unis où la discipline vise une transformation radicale des systèmes conceptuels traditionnels. Aussi l’œuvre de Greg Garrard intitulée Ecocriticism publiée en 2004 par Routledge (Londres, New York), par exemple, constitue l’une des références incontournables de cette discipline qu’est l’écocritique.

Alors que cette dernière s’impose comme une tradition au sein du discours anglo-saxon, les études francophones, plus récemment, se penchent également sur la question et envisagent le monde naturel comme le terrain sur lequel se joue l’ultime résistance postcoloniale. La littérature francophone qui a longtemps utilisé la figure du naturel comme simple allégorie pour décrire le fait humain, s’éloigne également progressivement de cette réduction imposée par le discours impérialiste et la place désormais au centre de sa poétique de la résistance. En effet, le végétal et l’animal sont perçus comme des éléments qui informent et affectent les relations et constructions sociales humaines. Cette littérature cherche à se défaire du discours bucolique et pastoral traditionnel de l’environnement, celui-là même qui a placé l’animal et le végétal dans une logique allégorique réductrice. La discussion se centre alors d’avantage sur l’engagement de la littérature francophone postcoloniale dans l’hybridité et la mobilité des identités par le biais d’une redéfinition des frontières humain-animal, humain-végétal.

Ce panel entend donc explorer l’étendue des relations existantes entre l’homme et l’environnement dans le texte postcolonial francophone contemporain dans son sens le plus large (roman, poésie, film…etc), afin d’imaginer de nouvelles dynamiques modulées hors des discours impérialistes et nationaux. Ce panel appelle à une discussion qui présenterait de nouvelles façons d’appréhender ces communautés « humains » et « non-humains » arbitrairement hiérarchisées par le discours (néo)colonial.

Merci d'evoyer votre résumé de communication (250-300 mots en anglais ou en français) accompagné d'une courte bio-bibliographie à nadra.hebouche@fandm.edu avant le 30 septembre 2012



Contact Email: nadra.hebouche@fandm.edu

Website: http://www.nemla.org